UA-66654770-1

Tombeau familial des Dietrichstein (Dietrichsteinská hrobka)
Náměstí, 692 01 Mikulov (Nikolsburg), République tchèque


Mikulov, est une petite ville tchèque située au sud de la Moravie, à la frontière avec l’Autriche. De ce fait, elle était essentiellement habitée par une population de germanophones jusqu’ en 1945 et s’appelait alors « Nikolsburg ». La cité est connue pour les restes architecturaux laissés par son ancienne communauté juive qui s’y était installé au XVème siècle, et pour son château, situé sur une colline et autour duquel l’habitat s’est développé. La première forteresse en pierre à cet endroit date du XIIIème siècle et a été agrandie plus tard par les seigneurs du Liechtenstein avant que l’empereur Maximilien II de Habsbourg ne donne Nikolsburg en 1572 au diplomate Adam von Dietrichstein pour ses services et dont les descendants feront de gros travaux dans le château au début du XVIIIème siècle, lui donnant sa forme actuelle. La famille princière des Dietrichstein, proche des Habsbourg, est restée liée à Mikulov jusqu’au XXème siècle et a fait construire le tombeau familial sur la place principale de la ville.
Le centre de Mikulov dominé par le château avec le tombeau des Dietrichstein au premier plan

Le centre de Mikulov dominé par le château avec le tombeau des Dietrichstein au premier plan

L’origine de la construction du tombeau remonte au fils d’Adam, qui est également un à des membres les plus illustres de cette famille: le cardinal Franz Seraph von Dietrichstein. D’abord chanoine puis évêque d’Olomouc, il est élevé au rang de cardinal par le pape Clément VIII en 1599, nommé vice-gouverneur de Moravie trois années plus tard puis commissaire-général et gouverneur de Moravie à partir de 1620. Inspiré par la basilique de Sainte Maison à Lorette qu’il a certainement visité lors de ses études en Italie, il décide d’en faire construire une à Mikulov. Il acheta donc une maison proche du couvent des Capucins, la fait détruire et ériger une copie de la Sainte Maison de 1624 à 1625, dans laquelle une statue de la Vierge noire pris place et transforma l’édifice en lieu de pèlerinage. A côté de cette chapelle, le cardinal fit construire un logement pour le chanoine dévoué à saint Venceslas (saint Patron de la république tchèque) puis à droite une place donnant sur le centre de la ville et délimitée par deux bâtiments dont l’un avec le trésor.
A la mort de Franz Seraph von Dietrichstein, son neveu et successeur Maximilian von Dietrichstein, également cardinal, décida de couvrir la Sainte Maison d’une église dédiée à sainte Anne et inaugurée en 1656 suivant les plans de Giovanni Tencalla. Cet architecte italien était également au service des princes du Liechtenstein et auteur de plusieurs édifices religieux et civils pour ces deux familles dont le palais Dietrichstein dans la capitale régionale de Brno. La Sainte Maison était située au milieu de la nef centrale de la nouvelle église, tandis que le collatéral sud était occupé par la chapelle funéraire des Dietrichstein et le nord par celle d’une autre famille. Les travaux reprirent au début du XVIIIème siècle, sous le règne de Leopold von Dietrichstein qui fit remplacer la façade à tour unique par l’actuelle, de style baroque et à deux tours selon les plans de l’architecte autrichien Johann Bernhard Fischer von Erlach (auteur du château de Schönbrunn).
La façade principale de style baroque date du XVIIIème siècle et serait une œuvre de Johann Bernhard Fischer von Erlach

La façade principale de style baroque date du XVIIIème siècle et serait une œuvre de Johann Bernhard Fischer von Erlach

En 1784, un grand incendie détruisit le cloître et l’église des Capucins ainsi qu’une une grosse partie de l’église Sainte-Anne dont la Sainte Maison, n’épargnant que la façade principale et les collatéraux. Les dommages étaient tel qu’une vente des restes du bâtiment en tant que matériaux de construction fut d’abord pensé avant que Franz Joseph von Dietrichstein ne décida de transformer les ruines restantes en tombeau pour sa famille suivant les plans de l’architecte Heinrich Koch en 1845. L’ancienne chapelle funéraire encore debout est détruite, la crypte comblée, la nef remplacée par un jardin et les arcades des collatéraux murées afin que les couloirs existants accueillent les sarcophages des membres de la dynastie de 1617 à 1852. Ces derniers sont accessibles par une nouvelle chapelle construite à la place de l’ancien chœur et du presbytère. La façade de cette dernière, de style empire et portant le nom du constructeur sur sa frise, ferme le nouveau jardin. Enfin, l’ancienne façade est conservée et les deux dômes baroques des tours sont remplacés par des massifs maçonnés. Aujourd’hui cette façade est décorée entre autre des statues du Christ entouré de deux anges sur la balustrade de la terrasse et d’un bas-relief représentant sainte Anne, la vierge Marie et Jésus au dessus du portail principal. Les deux latéraux sont ornés des statues de saint Joachim (père de sainte Anne) et de saint Zacharie (père de Jean le Baptiste).
 Le jardin a pris la place de la nef de l'ancienne église

Le jardin a pris la place de la nef de l’ancienne église

La façade de style Empire date du XIXème siècle

La façade de style Empire date du XIXème siècle

Ce n’est donc qu’au milieu du XIXème siècle que les lieux sont devenus le tombeau des Dietrichstein à part entière. D’abord chapelle et lieu de pèlerinage, puis église, les membres de cette famille l’ont choisi comme lieu de sépulture pour être proche de la Vierge noire avant qu’un incendie ne détruisit une grande partie de l’édifice, épargnant tout de même la façade principale. Proche de la destruction, la décision de transformer le bâtiment en tombeau familial sauva la façade baroque tandis qu’une nouvelle chapelle avec une façade Empire est construite au fond de l’ancienne nef transformée en jardin.
La nouvelle chapelle à nef unique

La nouvelle chapelle à nef unique

L'ancien collatéral Sud occupé par les sarcophages

L’ancien collatéral Sud occupé par les sarcophages


Voir l’article sur le pinacle tordu situé à Brno, capitale de la Moravie.
Non loin de Mikulov, vous pouvez découvrir l’hôtel de ville de Retz aménagé dans une ancienne chapelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *